Le grand mensonge du chômage (NAIRU)

Vous avez une déclaration, un texte ou autre chose à nous soumettre mais qui ne trouve pas sa place ailleurs, faites le ici!
Avatar de l’utilisateur
anatole
Administrateur du site
Messages : 65
Enregistré le : mar. 24 mai 2016 20:21
x 5
x 1

Le grand mensonge du chômage (NAIRU)

Messagepar anatole » lun. 11 juil. 2016 10:34

Comment peut on encore croire que nos dirigeants luttent contre le chômage???

Les belles paroles à travers les ages de notre république "représentative" :



La vidéo qui m'a personnellement permis de remettre ces belles paroles en question:



Et pour ceux qui douteraient encore:

LE NAIRU
Source wiki:

500px-NAIRU.svg.png
500px-NAIRU.svg.png (17.21 Kio) Vu 2135 fois


Le taux de chômage n'accélérant pas l’inflation (en anglais : Non-Accelerating Inflation Rate of Unemployment ou NAIRU) est un indicateur économique qui, estimé économétriquement pour un pays et à un instant donné, mesure approximativement le taux de chômage qui serait compatible avec un taux d'inflation stable. Le terme a été inventé par James Tobin, sur la base de recherches menées par Franco Modigliani et Lucas Papademos.

Le NAIRU est défini par l'OCDE comme le « taux de chômage d'équilibre vers lequel le chômage converge, en l'absence de chocs d'offre temporaires, une fois que le processus d'ajustement dynamique de l'inflation est achevé1. »

Le NAIRU est un indicateur, utilisé par les économistes pour mesurer deux éléments :

l'écart entre le taux de chômage effectif et le NAIRU, qui donne une indication sur les futures évolutions du taux de chômage (qui tend à revenir vers le NAIRU) et de l'inflation (un taux de chômage inférieur au NAIRU indique la présence de tensions sur le marché du travail et de difficultés d'entreprises à recruter des travailleurs compétents qui sont susceptibles de pousser à la hausse les prix à la production) ;
le taux de chômage structurel, qui est approximativement égal au NAIRU. Un taux de chômage structurel élevé peut notamment révéler l'absence ou l'inefficacité de mesures administratives, fiscales et réglementaires de l'État à permettre à ceux qui veulent travailler (population active) de travailler effectivement (population en emploi).


Je ne pense pas qu'on puisse qualifier de complotisme ou de confusionnisme le fait de penser que nos élus suivent les prérogatives de l'OCDE et du FMI, donc ils mentent clairement en disant lutter contre le chômage. Ils le souhaitent car appliquent très précisément Le NAIRU qu'il leur est demandé de respecter....et qui n'est pas le même partout, selon les mœurs de chaque population et suivant les intérêts économiques des multinationales...
Ils ne luttent pas contre le chômage, ils luttent contre l'inflation (souvent présentée comme un fléau)

Rien que pour cela, nous devrions tous les mettre dehors.
Alors, vous allez bouger?
0 x

Retourner vers « La tribune »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité